Publication des actes du colloque sur l’évangélisation

Publication des actes du colloque sur l’évangélisation

Le colloque sur l’évangélisation en Europe et organisé à l’université de Strasbourg en 2013 publie ses actes. En voici la tables des matières :

  • Jérôme Cottin, La nouveauté d’une ancienne question
  • Jérôme Cottin, Un état de la question
  • Christian Grappe, Modèles missionnaires en présence dans le Nouveau Testament
  • Enzo Biemmi, La « nouvelle évangélisation » dans l’Église catholique
  • Andy Buckler, L’Église émergente en contexte anglophone
  • Jérôme Cottin, Le développement de l’Église en contexte germanique. Éléments de réflexion pour de nouvelles actions
  • Gabriel Monet, Une Église « missionnelle » plutôt que missionnaire
  • Élisabeth Parmentier, Les Églises issues de l’immigration : une évangélisation du protestantisme français ?
  • Étienne Grieu, La Bonne Nouvelle se reçoit de ceux qui ne comptent pas
  • Élisabeth Parmentier, L’évangélisation puisant à l’abondance du don reçu

Référence : Evangéliser, Jérôme Cottin, Élisabeth Parmentier (Eds.), Ed. Lit, 2015.

Télécharger le formulaire de commande

A propos du COE et de l’exhortation apostolique du Pape François

Le blog “dialogue oecuménique” animé par Martin Hoegger publie un article qui présente le document du COE “Ensemble vers la vie : mission et évangélisation dans des contextes en évolution”. Il est mis en perspective avec un article tiré du site Istina au sujet de l’exhortation apostolique du Pape François, Evangelii Gaudium, datant de novembre 2013. Ce document se termine par un commentaire du pasteur Antoine Nouis.

Une journée œcuménique autour de l’évangélisation

Une bonne trentaine de personnes étaient réunies le 10 mai 2014 à La Tour de Peilz, dans le centre œcuménique de Vassin, à l’invitation de la CECCV. Annoncé comme journée de réflexion et d’échange, la rencontre a fait la part belle à l’œcuménisme et à quelques enjeux liés à l’évangélisation. Tour d’horizon des interventions de la matinée.

 

Mgr Alain de Raemy. Evêque auxiliaire du Diocèse Lausanne, Genève, Fribourg, livre quelques éléments de la naissance et du déploiement de sa vocation. Son expérience œcuménique suit sa trajectoire personnelle à Yverdon, Fribourg, Lausanne puis Rome. Il souligne ensuite quelques éléments tirés d’Evangelii Gaudium. Le Pape François y appelle à un mouvement d’élan et non de repli. La portée œcuménique est centrale dans tout l’ouvrage.

Georges Lemopoulos. Secrétaire général adjoint du Conseil œcuménique des Eglises, se situe à partir de sa tradition orthodoxe. « Avoir la vie en abondance », c’est l’horizon de l’évangélisation, dit-il en ouverture. Il propose ensuite, à partir de l’image d’une peinture iconique projetée sur l’écran, une réflexion théologique. Autour du document ensemble vers la vie, il souligne l’ouverture du mouvement oecuménique à la pneumatologie et à la dimension de l’Esprit. Celle-ci élargit la christologie très centrale jusqu’ici. L’accent est aujourd’hui mis sur l’évangélisation qui vient non pas du centre vers les marges, mais à l’inverse, de la périphérie vers le centre. Cette inversion des notions de pouvoir questionne les héritages. De plus, la nécessité de l’unité comme élément central du témoignage chrétien est évoqué comme lieu de vérification de la cohérence des paroles.

Daniel Willis. Directeur du Mouvement de Lausanne, détaille les motifs de sa présence en Suisse liée aux festivités du 40e anniversaire de la Déclaration de Lausanne. Il souligne divers temps de son parcours personnel, de sa découverte de l’œcuménisme et d’autres Eglise. Il évoque l’engagement du Cap et en profite pour faire son auto critique : nous autres évangéliques, nous avons souvent un Evangile à deux chapitres. Repentance et rédemption. Il nous faut ajouter une théologie de la Création ainsi qu’une eschatologie. Dans cette idée, il souligne l’importance du langage : nos traditions chrétiennes parlent souvent de la même chose avec des expressions différentes. Il lance finalement une piste de travail autour d’un accent à mettre non pas sur l’idée d’un pèlerinage terrestre éphémère, mais une prise en compte forte de la vie et de l’épaisseur du monde.

Le pasteur Hubert Van Beek, secrétaire émérite du Forum chrétien mondial, revient sur son éducation darbyste et son ouverture progressive à l’idée de s’engager dans le mouvement œcuménique. Il détaille les transformations que ces nouvelles découvertes opèrent en lui. Largeur de la perspective, diversité des traditions et des liturgies, mondialisation du christianisme et déplacements théologiques, géographiques et spirituels. Ma propre tradition est trop cérébrale, trop dépouillée et trop désacralisée, dit-il en évoquant sa découverte des courants pentecôtistes. En termes de mission, le grand défi est de mettre ensemble Jean 17 et Matthieu 28 : l’impératif de l’unité et celui de la mission. Il termine en expliquant comment la question de la mission et du prosélytisme a été travaillée dans le cadre du document sur le témoignage chrétien dans un monde multi-religieux proposé par l’Alliance évangélique mondiale, le COE et l’Eglise catholique romaine.

 

10 mai 2014 | Évangélisation et unité des chrétiens

La CECCV organise une journée de réflexion autour de l’évangélisation en contexte de dialogue oecuménique.

Avec, entre autre :

  • Daniel Willis. Directeur au Mouvement de Lausanne (évangélique)
  • Past. Hubert Van Beek, secrétaire émérite du Forum chrétien mondial (réformé)
  • Mgr Alain de Raemy. Evêque auxiliaire du Diocèse Lausanne, Genève, Fribourg (catholique)

Lieu : Centre œcuménique de Vassin, Chemin de Vassin 12, La Tour de Peilz
Date : samedi 10 mai 2014, 9h-16h
Détails et références sur le site de la CECCV

Quelques pensées globales (le COE à Busan) [màj]

Quelques extraits du livre d’accompagnement de l’Assemblée mondiale du COE en Corée.

Le livre peut être intégralement téléchargé

Florilège de citations (publiées avec autorisation) :

Il fut un temps où l’on considérait que la mission était un mouvement allant du centre vers la périphérie, des privilégiés aux marginaux de la société. Désormais, les personnes vivant à la périphérie revendiquent le rôle clef qui leur revient d’être des agents de mission, et ils affirment que la mission est transformation. (p. 52)

Dans le passé, la mission chrétienne a parfois été comprise et pratiquée sous des formes qui ne reconnaissaient pas que Dieu est dans le camp des personnes qui sont en permanence repoussées à la périphérie. C’est pourquoi la mission depuis la périphérie invite l’Église à repenser la mission pour y voir une invitation faite par l’Esprit de Dieu qui œuvre pour un monde dans lequel la plénitude de vie sera offerte à tous. (p. 59)

Nous vivons dans un monde où la foi en Mammon menace la crédibilité de l’Évangile. L’idéologie du marché diffuse la propagande selon laquelle le marché global sauvera le monde grâce à une croissance illimitée. (p. 53)

Nous avons tendance à concevoir et pratiquer la mission comme quelque chose que l’humanité fait pour d’autres. Au contraire, les humains peuvent participer en communion avec l’ensemble de la création à la célébration de l’œuvre du Créateur. (p. 56)

Ce n’est pas à nous d’affirmer que l’Esprit est avec nous; ce sont les autres qui doivent le reconnaître du fait de la vie que nous menons. (p. 57)

L’Église est appelée à être une communauté inclusive qui accueille tout le monde. Par ses paroles et par ses actes, et dans son existence même, l’Église est un avant-goût du règne à venir de Dieu et elle en témoigne. L’Église est le rassemblement des fidèles et leur envoi en paix. (p. 64)

Différentes Églises ont des façons diverses de concevoir la manière dont l’Esprit nous appelle à évangéliser dans nos contextes respectifs. Pour certaines, évan- géliser consiste essentiellement à amener des personnes à une conversion personnelle par Jésus Christ; pour d’autres, il s’agit d’être en solidarité et de proposer le témoignage chrétien au travers de la présence auprès de personnes opprimées; d’autres encore con- sidèrent l’évangélisation comme une composante de la mission de Dieu. Différentes traditions chrétiennes présentent sous des formes différentes certains aspects de la mis- sion et de l’évangélisation. Cela dit, nous pouvons quand même affirmer que l’Esprit nous appelle toujours à adopter une conception de l’évangélisation qui soit ancrée dans la vie de l’Église locale dans laquelle le culte (leitourgia) est indissolublement lié au témoignage (marturia), au service (diakonia) et à la communion (koinonia). (p. 70)

Malheureusement, la pratique de l’évangélisation a parfois trahi l’Évangile au lieu de l’incarner. (p. 71)

L’évangélisation authentique s’enracine dans l’humilité et le respect pour toutes les personnes, et elle s’épanouit dans le contexte du dialogue. (p. 71)

On trouvera ci-dessous quelques ressources du COE sur la mission et l’évangélisation.

Le document (pdf 1Mo) Ensemble vers la vie : mission et évangélisation dans des contextes en évolution

Le site de la Commission mission et évangélisation (CME)

Abonnez-vous à notre lettre de nouvelles.